Pinned post

— “We don't need no education”…
— Yes you do! That was a double negation!

Pinned post

Ceux qui savent, savent.

Pour les autres : je suis un joyeux bédéphile, science-fictionnophile, linuxien pas trop chiant, et libriste parce que quand même. Amoureux du Web et des gens quand ils aiment partager, aimer et sourire.

J'ai une barbe à géométrie variable et deux enfants du même métal mais je suis gentil quand même.

_The Galaxy, and the Ground Within_, Becky Chambers.

Quatrième tome des _Wayfarers_, qui démarre un peu plus mollement qu'à l'accoutumée mais finit comme d'habitude par vous emporter, plein d'humanisme, de respect (respect de tout : mœurs, cultures, sexualités, genres) et d'amour des autres et de la vie.

C'est vraiment très touchant.

(OUAIS on n'est pas vendredi mais on s'en fout.)

_Record of a Spaceborn Few_ de Becky Chambers.

Troisième tome des Wayfarers, toujours aussi plein d'humanité. J'ai lu hier soir une ou deux critiques en ligne qui pointent une ou deux faiblesses sur l'ensemble de ses romans, c'est pas faux mais ça ne me gêne tellement pas. C'est vraiment la meilleure chose que j'aie lue en romans écrits cette décennie.

J'ai donc attaqué le quatrième dans la foulée !

_Les fleurs de cimetière_ de Baudoin.

Claque dans la tronche, somme de 40 ans de travail du octogénaire qui se met à nu comme souvent, plus crûment encore que dans mon souvenir.

J'aime Edmond Baudoin, un jour je vous raconterai comment je me suis retrouvé agenouillé devant lui à notre première rencontre. Ce type irradie d'amour.

M'aimes-tu plus quand le bord de mes lèvres est salé d'avoir plongé dans la mer ?

_A Closed and Common Orbit_ par Becky Chambers.
Deuxième lecture, avant d'attaquer le troisième de la tétralogie, jamais lu celui-là.

C'est plein de beaux sentiments, d'émotions complexes, d'intelligence et de respect entre espèces. Et plein de recul ethnologique sur notre humanité.

Cette série est une pépite.

J'ai découvert cette autrice via @leto et @AnnaBalade et grand merci.

_Harleen_ de Stjepan Šejić.
C'est pas inintéressant, et il a un talent certain pour le dessin ado.
Je n'aime pas la traduction, trop littérale.

_Mary, Queen of Scots_
Saoirse Ronan a un accent écossais parfait. Margot Robbie est formidablement tragique.

Ça vaut les grandes adaptations de Shakespeare dans les années 90 (_Hamlet_ de Zeffirelli, _Much Ado about Nothing_ de Brannagh) avec certains plans éclairés comme Greenaway ou Kubrick (_Barry Lyndon_).

Bref c'est bien joué, c'est beau, bien écrit.
Bref c'est bien.

_Les émotifs anonymes_
Merveilleux conte de timides, porté par le couple Isabelle Carré, Benoît Poolvorde. Parfaits !

Seul souci : maintenant j'ai envie de descendre dans la grande rue chez le chocolatier. 😁

_Little Nemo_ par Frank Pé. Une pure merveille. Liberté du dessin et des thèmes, très bel hommage et prolongation de celui de Winsor McCay, notre maître à tous (si je puis dire). Quelques dessins pleine page qui te mettent la larme à l'œil devant une telle beauté.

Show older

Hercule Panais de la Dernière…'s choices:

Diaspodon

Diaspodon.fr est une instance majoritairement francophone et généraliste. Aucun contenu du fédiverse n'est filtré par une décision d'administrateur ou de modérateur.