Follow

Bon!

Première semaine de presta pour notre Timon-Ethics au sein de Coopaname, avec l'ami @AugierLe42e , terminée.
Reconfiguration complète de la notion de "travail" tout en respectant les codes du client.

Ça marche, c'est efficace, pourquoi je suis resté dans l'univers capitaliste si longtemps? Pourquoi j'avais une image si ancienne, archaïque, voir soviétique (avec ce que cela implique de moche), de la coopérative?

1/2

C'est un avis, prenez le comme tel, mais pourquoi travailler dans des sociétés de capitaux quand il existe de sociétés de personnes, ou l'on travaille plus avec les gens qu'avec les chiffres?

En interne, à Coopaname, Timon-Ethics est une petite structure de deux, nos confrères informaticiens y sont autant de concurrent, si on prend une position capitaliste, et autant de collègues quand on accepte le concept de coopération...
On est éduqué a la compet' cen'est pas facile de le mettre de côté !

Mais qu'est ce que c'est bon quand on se l'autorise!

Je plussoie le discours de @greenman. C'est un peu terrifiant au départ de se lancer presque sans filet. On se demande si on va trouver des clients. Si on va réussir à en vivre. Clairement, démarrer une activité en étant au chômage est le plus confortable.

Et puis en prend un rythme de vie plus plaisant. On travaille moins, mais on travaille mieux. On peut prendre le temps de se poser des questions sur l'impact social de ce qu'on fait et refuser des missions qui posent un problème éthique.

Je pense que la coopérative est la forme de travail qui va dans le bon sens. Pour notre propre santé et pour le bien de la société toute entière. Il y a bien sûr des choses à réapprendre. Par exemple, réapprendre à écouter son corps, ses propres limites. Réapprendre à ne pas s'auto-exploiter dans un cadre qui n'est plus structuré par les horaires de bureau.

Et, à l'autre bout, réapprendre aussi à ne pas se sentir coupable de n'être pas resté à son bureau 35h cette semaine. Parce qu'on va être honnête : même avec des horaires de bureau, personne ne travaille 8h dans sa journée. On glande un peu tous sur YT plusieurs dizaines de minutes par jour.

Ici, la seule différence, c'est qu'on peut le faire en slibard et sans avoir à chercher des techniques pour pas se faire gauler 👍

@AugierLe42e
C'est la première fois que vous travaillez dans une structure coopérative ?

@AugierLe42e
Chouette ! C'est vraiment confortable de démarrer dans une Scop expérimentée ... Et dans une grande ville 😉 Je vous souhaite beaucoup de réussite et j'ai hâte de voir la présentation de votre offre de prestation ☺

@AugierLe42e +1 à tout ça.

Si je devais me lancer aujourd'hui, je partirai sûrement en coopérative, pour ne pas être seul (même si j'ai plein de confrères / amis).

En même temps, quand j'ai créé ma société en 2012 (une EURL, où je suis seul), c'était pour pouvoir toucher mon chomâge (licenciement éco), sans me payer, et en mettant tout dans la tréso. C'était la solution la plus pratique pour moi.
Mais peut être c'est possible aussi en coop ?

/cc @greenman

@nicod_ C'est complètement possible dans la structure qu'on a choisie. J'écrirai probablement un billet sur la question.
@greenman

@greenman bienvenue dans le monde des coopératives !
P'tet qu'on se croisera, ça m'arrive de passer chez Coopaname :)

Sign in to participate in the conversation
Diaspodon

Diaspodon.fr est une instance majoritairement francophone et généraliste. Aucun contenu du fédiverse n'est filtré par une décision d'administrateur ou de modérateur.