Follow

Suis-je le seul à penser que ceux qui font un thread de plus 8-10 tweets sur Twitter devraient plutôt ouvrir un blog / site type Hugo ou Jekyll pour mieux pouvoir s'exprimer?

Peut-être que quelque chose m'échappe mais je trouve que cette facilité, ce manque "d'investissement technique" (et ouvrir un Wordpress de nos jours, c'est 2-3 clics, pas plus) assez dommage.

Avoir son espace perso pour bien exprimer ne devrait pas être considéré un privilège juste pour geeks ou bloggueurs.

@etienne +1000 !
Je me permet de repartager ce message sur le-dit oiseau

@etienne Twitter permet d'avoir des réactions, de retours rapides.
Sur un blog, c'est un peu plus compliqué. Du coup, les gens thread dans tous les sens.

@dada @etienne C'est très intéressant comme constat. Je trouve préoccupant ce besoin d'instantanéité, et pense que promouvoir la prise de recul est un bienfait voir une nécessité. Surtout que poster un lien vers un post de blog c'est pas la mer à boire non plus. hm. Que faire de ça ?

@Nemo Tout à faire d'accord. Au détail prés qu'une réaction immédiate et la possibilité d'une pluie de notifications suivi d'un buzz, ça offre bien plus d'adrénaline qu'un commentaire sous un billet que t'as passé 2 jours à rédiger proprement :)
Pour le mélange des genres, t'as Medium : c'est du blog avec des interactions basiques des médias sociaux intégrées. Et c'est fermé si t'as pas de compte, bien sur.

@etienne

@dada Le mélange des genres est intéressant bien sûr mais j'aurais tendance à militer pour une déconnexion de ces grands flux, et pour une réappropriation des moyens. Ce que proposais @etienne entre typiquement dans cette démarche. Il y a tellement de moyens d'allier ce genre de choses à une pratique spécifique des réseaux sociaux, via RSS par exemple. C'est pas incompatible, et ça pousse vers une plus grande émancipation, sans enlever le "rush" de nos p'tits accros ... :D

@dada @etienne Qui plus est le fait de créer son propre espace d'expression est une très forte garantie de liberté d'expression et un excellent vecteur de décentralisation, plus encore que Mastodon par exemple. Par contre c'est sûr ça nuit aux croissances exponentielles liées au réseaux sociaux. Et ça limite le fameux rush. Dilemme.

@Nemo @etienne Ah mais j'ai mon propre espace de publication (lien dans mon profil) que j'utilise quand je veux blablater plus sérieusement. Loin de moi l'idée de passer par autre chose qu'un truc que je maîtrise.
Après, j'ai la chance d'avoir un bagage technique qui me permet ça.

@dada @etienne Bien sûr, et je le suis depuis un moment avec plaisir héhé
C'est vrai que le bagage technique aide, je suis dans la même situation.

@dada @Nemo Merci pour vos retours !

Pour moi, le meilleur exemple de billet qui est devenu viral est celui de Susan Fowler, cette ingénieure qui denoncait les pratiques internes de Uber (je viens de le retrouver: susanjfowler.com/blog/2017/2/1). Les gens en ont parlé, ca a fait un buzz pas possible, etc.

Exemple un peu extrême, mais ca représente au moins ce qu'on a perdu depuis les années 2000 : prendre le temps de lire un seul message, une pensée, sans distraction.

@dada @etienne
D'autant plus que les RS fermés (Twitter, LinkedIn, Fb) font tout pour te maintenir sur LEUR plate-forme. Ça les intéresse pas du tout que tu poste un lien vers ton blog, un thread beaucoup plus.
Le thread intéressant n'aura tout simplement pas le même impact si c'est un lien vers un blog.

@zwindler @dada Oui tu as raison. Rester sur place rentre dans les stratégies de ces plateformes. C'est pas cool, mais c'est leurs règles.

En plus, cette pratique tu tweet thread est rendue tout à fait acceptable par le fait que des services comme threadreaderapp.com/ existent. Ca aggrave encore plus cette mode :(

@dada @etienne Non, c’est pire, les gus vont sur ton blog et commentent sur les RS…

réponse longue, pol, sociologie 

@etienne
"manque d'investissement technique" lol. C'est tellement… Condescendant. Ici vous partez du principe que la personne a, automatiquement:
- Le temps de le faire ;
- Les compétences pour ;
- Le temps et l'énergie pour acquérir ces compétences, ou même simplement la possibilité de le faire ;
- L'énergie. Mine de rien l'administration système ça demande une veille permanente, un soin régulier et beaucoup, beaucoup, beaucoup d'attention et de temps (et je sais de quoi je parle c'est mon quotidien).

Simplement ignorer ça en disant que c'est la faute des personnes qui sont feignantes (en gros), c'est oublier toutes les causes environnementales, contextuelles et sociales possibles pour poser le blâme sur la seule personne, comme si la volonté seule suffisait à passer par dessus tout ça.

C'est pauvre comme réflexion, et en plus c'est un jugement assez malvenu. (et j'avoue que j'en ai un peu raz le cul de voir ça popper tout le temps à longueur de "madame michu s'en fout de l'informatique c'est une feignante et/ou une ignorante parce qu'elle refuse de faire des efforts").

Sérieux ça serait bien de sortir de cette non-réflexion individualiste et libérale. Pour des gens qui prônent le partage c'est quand même sacrément de droite.

réponse longue, pol, sociologie 

@Electron @etienne je suis d'accord avec ça pour le temps et l'énergie mais par contre personne ne parle d'administration système justement, pour nuancer le propos de l'auteur je dirai que c'est comme à l'époque des skyblog : les gens pouvaient ouvrir leur skyblog en 3 clic et y publier sans la moindre connaissance technique. De nos jours les gens le font moins au profit de threads difficilement lisibles. Les skyblog n'étaient parfait mais ça marche toujours bien.

réponse longue, pol, sociologie 

@codeurimpulsif @Electron @Electron

Je relis mon message initial, et c'est vrai que l'expression "investissement technique" n'est pas la meilleure, ca fait un peu condescendant, j'avoue. Désolé.

Je ne porte pas le blâme sur Mme Michu : au contraire, je veux l'aider et la conseiller sur ceci ou cela, si elle souhaite bien. Ce n'est pas une feignante, je pense qu'elle (et tout le monde d'ailleurs!) est victime des Gafam plutôt qu'autre chose.

réponse longue, pol, sociologie 

@codeurimpulsif @Electron

Ce que je voulais dire, c'est que j'aimerais voir un espace perso en ligne comme étant quelque chose d'accessible, et non pas comme étant un privilège.

Des techniciens aident à mettre à disposition des services libres. C'est un premier pas. Après, les gens ont d'autres choses à penser, c'est bien normal, et n'ont pas forcément le temps de se pencher sur ces services. Mais certains auront leur curiosité piquée. Donc ca vaut le coup.

@etienne Ouvrir un blog pour un seul thread, je trouve ça beaucoup. Si ça devient une habitude, pourquoi pas.
Éventuellement Plume ou Writefreely (ou Medium) sont faits pour ça. Leur format permet de n’avoir qu’un seul thread.
Pour les gens qui le font souvent, là oui, le blog s’impose, ou Plume et consors.

@etienne je suis entièrement d’accord.

Mais outre la grosse flemme, les réseaux sociaux font tout pour te capter et ne pas te laisser partir.

Et la majorité des gens qui voient un lien pointant hors du réseau ne vont pas cliquer dessus, encore moins lire. Et pour beaucoup qui suivent les réseaux sociaux au taff y’a de fortes chances que ce soit bloqué.

Bref rien n’incite réellement à faire de l’hébergement ailleurs, CQFD

@etienne totalement d'accord ! Ça me casse le cul ces threads. C'est souvent intéressant, c'est ce qui est dommage, mais vu le côté instantané, chaque thread fini en débat pour savoir qui aura raison, sans recul et mesurer son kiki. Si la limite de caractères existe sur ce genre de réseau, c'est bien pour une raison.

@etienne et faire appel à des services tiers pour regrouper des tweets montre bien l'étendue du problème !

@julien_leicher Tout à fait, j'ai l'impression que ca légitimise le fait de faire des threads sur Twitter, c'est dommage :(

@etienne
Un blog n'est pas du. Au mieux tu reçois un tl;dr.
Un fil sur Twitter c'est un premier message de 140 caractères. Ça va, ça se lit vite. Un deuxième ? Ça va, ça se lit vite. Et ainsi de suite.
À mon avis, un billet aurait 1/100 de la visibilité qu'obtient un fil.

Sign in to participate in the conversation
Diaspodon

Diaspodon.fr est une instance majoritairement francophone et généraliste. Aucun contenu du fédiverse n'est filtré par une décision d'administrateur ou de modérateur.