Follow

Ça va faire 15 jours que je me traîne des béquille et, vous n'allez pas le croire, ça permet de comprendre la grosse galère des .
Les connards et connasses qui se garent sur les trottoirs, le manque d'accès facile à plein d'endroit et j'en passe.

Laissez les trottoirs dégagés, ne jetez pas de conneries sur lesquelles on pourrait poser les béquilles et glisser méchamment.

Bref, n'oubliez pas les gens en galère. Encore plus quand il fait très chaud.

Mention spéciale aux enfants qui me regardent avec des grands yeux et qui demandent à leurs parents pourquoi j'ai besoin de cet attirail pour me déplacer !

À côté des galères, il y a aussi la gentillesse des gens, qui va parfois un peu loin, qui se collent contre les murs pour te laisser passer sur le trottoir, qui laissent leur place dans les ascenseurs, qui dégagent le terrain alors qu'ils déchargent des trucs énormes, etc.

Et ça, c'est beau !

Sign in to participate in the conversation
Diaspodon

Diaspodon.fr est une instance majoritairement francophone et généraliste. Aucun contenu du fédiverse n'est filtré par une décision d'administrateur ou de modérateur.