Follow

Aux Etats-Unis, des employeurs font main basse sur les données des applications de grossesse - lemonde.fr/pixels/article/2019

> Pour les employeurs, l’enjeu est avant tout de maîtriser les risques liés à une grossesse à complication, plus coûteuse, dans un système de santé parmi les plus chers au monde. agite par exemple une facture d’un million de dollars dans le cas d’une naissance de jumeaux prématurés suivie de traitements inadaptés et d’une ITT de trois mois.

Joie.

@dada et t'es pas encore né que des fichiers et base de données existe déjà sur toi

@dada C’est fou! J’écrivais ce matin un tel scénario mais loin de moi l’idée de penser qu’on en était _déjà_ là... 🤮🤮

@imacrea Aux États-Unis. Il me semble que ça serait interdit en France.

Enfin, j'espère.

Sign in to participate in the conversation
Diaspodon

Diaspodon.fr est une instance majoritairement francophone et généraliste. Aucun contenu du fédiverse n'est filtré par une décision d'administrateur ou de modérateur.