Follow

Je dois vous parler de ma maman.

Elle est vieille ma maman.

Il y a 3 ans, elle a failli mourir. À l'hosto, ils ne se faisaient pas bcp d'illusions.Mais elle a tenu le coup. Et elle s'en est tiré.
Le traitement médical a été adapté.
On a aussi renforcé l' accompagnement et adapté 2-3 trucs : rehausser la tête du lit (pour les petits vieux qui on le coeur qui péclote, ça aide), etc.
Et elle va mieux.
C'est une vielle dame, hein. Plein de rhumatismes et d'arthrose. Et la mémoire qui flanche.
1/n

· · Web · 1 · 6 · 6

Mais elle est généralement de bonne humeur. Au téléphone elle a de la conversation, me raconte des histoires de chien et de chat. Elle me semble heureuse.
Et elle me parle de son âge avancé, de la mort...

"Mes copine d'enfance sont presque toutes mortes. Alors moi, je trouve que c'est déjà bien que je sois arrivée à cet âge. Mais bon, j'y prends goût. Alors si le Bon Dieu me donne encore plus de temps, je le prends volontiers."

2/n

Et effectivement, elle y a pris goût à la vie, même si elle sait que ça va pas forcément durer encore beaucoup.
Les personnes qui s'occupent d'elle, comme la famille qui prend de ses nouvelles, me disent qu'ils la trouvent joyeuse, bien.

Et je viens sur les RS, j'allume la TV, je lis les journaux...

...

3/n

Et je vois plein de gens qui racontent que la mort d'un petit vieux ou d'une petite vieille, c'est pas si grave que ça.

Et je me demande. Ces gens-là, ils ont eu une mère ? Ils savent ce que ça veut dire ce mot, "mère" ? Ou ils ont été fabriqués en laboratoire, comme dans "Le Meilleur des Mondes" d'Aldous Huxley, dans ce monde où le mot "mère" n'est même pas prononcé, parce qu'il renvoie à une réalité dégoûtante, un truc scatologique ?

Ouais, elle est vielle ma mère...

4/n

On pourrait partir dans des grosses théories sur la valeur de la vie, dire que c'est relatif, toussa, toussa.

N'empêche que je suis bombardé de réflexions de gens qui tiennent des théories du genre, "c'est pas si grave, ceux qui meurent sont presque tous des vieux..."

BORDEL DE MERDE !

5/n

En quoi la vie d'une gentille vieille dame, qui prend du plaisir à caresser son chat en racontant sa jeunesse, vaudrait-elle moins (par exemple) que celle d'un jeune connard qui prend du plaisir à partager des fake sur les RS ou à visionner des vidéos conspi sur YouTube ?
BORDEL DE MERDE ! (je me répète)...

6/n

Qu'une vieille dame au coeur fragile puisse mourir d'un moment à l'autre, ça, OK.

Mais qu'on prône ouvertement l'idée que laisser crever nos petits vieux, ça ne serait pas un drame...
BORDEL DE MERDE, d'où sortent ces gens ? Qu'est-ce que leur mère leur a fait ?

7/7

@SillobreMVC
Avec mes 75 balais certains penseront, peut être à raison, que je suis trop concerné par ce délire de laisser mourir les vieux pour sauver les autres.
Car dit crûment c'est bien de cela qu'il s'agit
Cet eugénisme là s'appliquera alors à d'autres cas qui tous seront considérés comme inutile à cette société de fachos que nous préparent ces soi-disant winners qui voudraient que seuls les "utiles à leurs délires sociaux" soient acceptés et protégés.
Et après, des exécutions sommaires ?

@aneonyme

Petite remarque.

On a beaucoup entendu et lu des arguments du genre :
"L'espérance de vie c'est 82. Les malades du Covid ils ont 80 ans. On fait tout ce ramdam pour des gens qui en avaient pour 2 ans à vivre ?"

Mis à part le côté éthique et affectif, cet argument est MENSONGER. C'est du bullshit. Les gens qui vous racontent ça, vous mentent.

Il y a une entourloupe.
Regardez ici pour comprendre :
bfs.admin.ch/bfs/fr/home/stati

@aneonyme Si je prends les chiffres suisses, un homme a une espérance de vie À LA NAISSANCE de 81,9 ans, arrondissons à 82.

Je ne détaille pas ici comment on calcule l'espérance de vie (je vous laisses chercher l'info, c'est un poil abstrait).
Le fait est que l'espérance de vie À LA NAISSANCE, ça calcule une probabilité incluant TOUS les hommes : ceux qui mourront d'une leucémie à 20 ans, ceux qui feront une crise cardiaque à 50 ans et ceux qui deviendront centenaires.

Mais...

@aneonyme Lorsqu'on parle de l'espérance de vie à 80 ans, on ne parle pas TOUS les hommes. Vu que celui qui a fait une leucémie à 20 ans et celui qui a fait une crise cardiaque à 50 ans, ils ne sont plus là. Ben oui. Le gars de 80 balais, s'il a 80 balais, c'est qu'il n'est pas mort avant.
Donc on doit refaire le calcul pour cette population-là, les hommes ayant atteint l'âge de 80 ans.
Le calcul 82-80=2, c'est une entourloupe.
Regardez le tableau.

@aneonyme
Le gars de 80 ans, il n'a pas 2 ans d'espérance de vie devant lui. Il en a 9. NEUF ANS.

L'argument bidon "ils ne leur restait que 2 ans à vivre", il a été brandit par divers "spécialistes" qui devaient savoir qu'ils racontaient de la merde. On est dans le mensonge.
Mensonge dégueulasse qui vise à justifier qu'on laisse crever nos vieux.

Si jamais, jetez simplement un œil à Wikipedia pour comprendre :
fr.wikipedia.org/wiki/Esp%C3%A

@SillobreMVC Ce qui me surprend, c'est que ma propre mère, qui a nonante ans et qui est toujours complètement autonome chez elle, tient ce même discours.

"Oh, j'ai bien vécu, il arrivera ce qui arrivera, c'est pas grave."

Ce qui me rassure, c'est qu'elle fait attention.

@Alias

La fatalité c'est une chose.
La négligence pensée, voulue, c'en est une autre.

@SillobreMVC Peut-être. Mais j'ai un peu l'impression que c'est aussi dans l'air du temps. Que même les vieux se disent que s'ils meurent, ce n'est pas si grave.

@Alias
Il y a une nuance.
Quand ma mère me dit que c'est déjà bien qu'elle soit arrivée à cet âge, je ne sens pas le sous-entendu "tant pis si on me laisse crever sans se soucier de moi".
Et elle dit clairement que si le Bon Dieu lui accorde encore du temps, et bien, elle le prend volontiers.

Je ne suis pas partisan de l'acharnement. Dans mon job, il y a eu des fois où on a arrêté à un moment de faire des aller-retour à l'hosto avec un petit vieux ou une petite vieille.

@Alias

À un moment, on arrête. On laisse la personne là où elle a vécu tant d'années, entourées de gens qui la connaissent.
On se fait aider pour assurer des soins palliatifs. On entoure la personne. Et voilà. C'est la vie.

Mais c'est très différent des discours qui circulent en mode "C'est pas si grave".

@SillobreMVC J'entends bien. Mais je ne peux pas m'empêcher de penser qu'il y a un discours internalisé, même chez les principaux intéressés.

@Alias

@SillobreMVC

On peut supposer que des gens considèrent, au fond, les vieux comme des inutiles, une charge pour la société, mais qu'il est impossible de l'avouer aussi frontalement.
Ce genre d'idée est cohérent dans une société qui n'est pas conçue pour organiser la vie des gens, de tous les gens, mais pour en exploiter l'existence au profit d'une minorité possédante.
Bref, nous vivons une préhistoire qui s'ignore et se croit avancée alors qu'elle est encore une proto-société minable.

Sign in to participate in the conversation
Diaspodon

Diaspodon.fr est une instance majoritairement francophone et généraliste. Aucun contenu du fédiverse n'est filtré par une décision d'administrateur ou de modérateur.